Article mis en ligne le 30 juin 2017
Rubrique : PRIMAIRE

Dans plusieurs départements, les enseignant-e-s se sont mobilisé-e-s contre la mise en œuvre des CP à 12 en REP+ à la prochaine rentrée. Les personnels protestent contre la suppression du dispositif « Plus de maîtres que de classes » (PDMQDC) et contre l’obligation qui leur est faite de mettre en œuvre (...)

Article mis en ligne le 30 juin 2017
Rubrique : JOURNAUX - PUBLICATIONS

Notre dernier journal départemental.

Bonne lecture !

Article mis en ligne le 30 juin 2017
Rubrique : INTER-PRO

À nouveau, la Coordination des Opposants nous invite, habitant.es, voisin.es, collectifs de lutte, organisations locales... et bien au-delà, à nous rassembler ici, à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d’aéroport. Nous avons besoin de ce moment fédérateur et convivial, expression et instrument d’une (...)

Article mis en ligne le 30 juin 2017
Rubrique : EDUCATION GLOBAL

Grand recyclage de la droite des années 2000 à l’Éducation Nationale ! Revoilà au ministère le porte-flingue des années de Robien, Darcos et Chatel !

Jean-Michel Blanquer est un intime de la droite française. Sur les bancs des écoles primaires privées de Paris, il se liait d’amitié avec un certain (...)

Article mis en ligne le 13 juin 2017
Rubrique : COLLEGE

Collège Macron : Autonomie, tri social !

Conseil supérieur de l’éducation du 8 juin 2017

Communiqué de la fédération SUD éducation le 12 juin 2017.

Un nouvel arrêté définissant les enseignements au collège a été soumis au CSE du 8 juin. Il aménage une réforme du collège que la fédération SUD éducation a (...)

Article mis en ligne le 12 juin 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : REUNIONS - AG

La prochaine Assemblée générale de SUD éducation 35 aura lieu le mercredi 21 juin à 17h dans les locaux de Solidaires 35, au 5 rue de Lorraine à Rennes.

Article mis en ligne le 12 juin 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : EDUCATION GLOBAL

Le ministère a mis à l’ordre du jour du CSE du 8 juin deux projets de textes sur les rythmes scolaires et sur la réforme du collège pour application dès la rentrée 2017.

Pour l’essentiel, il s’agit d’introduire la possibilité dérogatoire de la semaine de 4 jours en primaire. Au collège, l’arrêté supprime (...)

Article mis en ligne le 12 juin 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : 1er DEGRE

Réforme des rythmes scolaires Nouveau décret dérogatoire !

Territorialisation, annualisation et inégalités !

Publié le vendredi 9 juin 2017 sur http://www.sudeducation.org/Reforme...

Lors de conseil supérieur de l’éducation du 8 juin, le ministère a présenté un nouveau décret dérogatoire à la réforme (...)

Article mis en ligne le 12 juin 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : EDUCATION GLOBAL

Un projet d’école de droite et de droite

La nomination de JM Blanquer, comme celle des autres ministres, confirme s’il en était besoin l’orientation 100% à droite du nouveau gouvernement. JM Blanquer est celui qui a fait appliquer la politique éducative de Sarkozy. Toutes les propositions du (...)

Article mis en ligne le 2 juin 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : 1er DEGRE

Les annonces sur l’éducation prioritaire ne doivent pas faire illusion. Telle qu’elle est prévue, la limitation à 12 du nombre d’élèves en CP et CE1 des écoles REP et REP+ se ferait pour l’essentiel via des redéploiements de postes. On peut s’inquiéter des conditions de sa mise en œuvre et de ses (...)

Article mis en ligne le 2 juin 2017
Rubrique : COLLEGE

Suite à l’enquête nationale réalisée auprès des collègues de collèges, la Fédération SUD éducation publie trois bilans.

Le 1er concerne les conditions de travail :

Le 2e concerne les moyens et les postes :

Le 3e bilan (à venir) concernera la pédagogie.

Le détail des réponses dans le document (...)

Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : JOURNAUX - PUBLICATIONS

p. 2-3 : Espérance Banlieues : Croisade contre l’école publique ! p. 4-5 : Macron, un projet d’école néo-libéral et réactionnaire. p. 6 : Aide aux élèves handicapé.e.s : des CDD AESH. p. 7 : Réponse de Solidaires à l’invitation de Mmes Myriam El Khomri. p. 8 : Bulletin d’adhésion.

Bonne lecture (...)

Article mis en ligne le 17 mai 2017
Rubrique : EDUCATION GLOBAL

L’élection d’E. Macron annonce une brusque accélération dans la mise en œuvre des politiques de dérèglementations qui ont été menées ces dernières décennies. Le projet du candidat du CAC-40 est sans ambiguïté. Il s’agit d’une entreprise de régression sociale, de destruction des droits sociaux, des solidarités (...)

Article mis en ligne le 17 mai 2017
dernière modification le 23 juin 2017
Rubrique : INTER-PRO

L’élection d’Emmanuel Macron annonce une nouvelle accélération des politiques de régression sociale, de destruction des droits sociaux, des solidarités et des services publics, au bénéfice des classes possédantes. Son projet pour l’école est à la fois de poursuivre les politiques libérales en ce qui (...)










Dans plusieurs départements, les enseignant-e-s se sont mobilisé-e-s contre la mise en œuvre des CP à 12 en REP+ à la prochaine rentrée. Les personnels protestent contre la suppression du dispositif « Plus de maîtres que de classes » (PDMQDC) et contre l’obligation qui leur est faite de mettre en œuvre cette mesure de marketing politique.

Ces CP à 12 vont s’ouvrir via le redéploiement de postes existants, au détriment des postes PDMQDC (qui ont eu à peine le temps d’exister) et des postes de remplaçant-e-s (qui sont déjà largement insuffisants).

À 10 jours de la fin de l’année scolaire, cette décision met les équipes éducatives en grande difficulté :

Les locaux pour diviser en deux les classes de CP sont souvent inexistants ou insuffisants. Les municipalités ne sont pour beaucoup pas en mesure d’assurer des conditions matérielles satisfaisantes pour créer ces classes.

En imposant un cadre d’effectif restreint sur un seul niveau, cette décision bafoue la liberté pédagogique des équipes, qui ne pourraient par exemple plus former des classes multi-âges ou décider d’autres organisations qui sortent du cadre traditionnel.

Ces nouvelles contraintes sur la répartition des élèves pèsent sur les effectifs des autres classes.

À cause de cette mesure, les PDMQDC et les remplaçant-e-s sont déplaçé-e-s d’office. Les droits des personnels en matière d’affectation sont ainsi bafoués. C’est aussi le cas des répartitions des postes prévues dans les cartes scolaires et de leur contrôle par les instances représentatives des personnels.

Cette opération de communication, qui présente ce dispositif comme une panacée garantissant la réussite des élèves, va mettre les enseignant-e-s de CP en REP+ sous pression. Cette injonction de réussite à 100% ne tient pas compte des facteurs sociaux. Elle vise à dissimuler le manque de moyens réels de prévention et de prise en charge des difficultés. Cela supposerait notamment des RASED complets en nombre suffisant, une médecine scolaire digne de ce nom, une formation initiale et continue à la hauteur des besoins et une réflexion sur les pratiques pédagogiques.
Une fois de plus, les personnels subissent les lubies des mandatures successives et leurs aberrations pédagogiques, au détriment de leurs conditions de travail et des conditions d’apprentissage des élèves.

SUD éducation revendique :
- la baisse générale des effectifs par classe, des programmes dont les contenus laissent du temps à la manipulation, l’expérimentation, la recherche, la possibilité d’un réel travail en équipe et la mise en place de pédagogies coopératives
- le maintien de toutes les écoles dans les dispositifs de l’éducation prioritaire, avec des seuils d’effectifs réduits pour tout-e-s
- plus de professeur-e-s des écoles que de classes dans toutes les écoles, la réduction du temps de service des PE : 18 heures d’enseignement et 6 heures de concertation et de travail en équipe, la différenciation entre le temps de travail des PE devant élèves et le temps d’enseignement pour les élèves

  • le respect du choix des équipes pédagogiques concernant la répartition des élèves et la constitution des classes

Peut-on refuser ?


En appui des mobilisations, les personnels peuvent faire valoir les dispositions de l’article 2 du décret 89-122 relatif aux directeurs d’école, confirmées par la circulaire 2014-163 du 1er décembre 2014. Ces textes réglementaires indiquent qu’il appartient bien aux équipes, en conseil des maître-sse-s, d’organiser par elles-mêmes la répartition des élèves dans les classes en fonction de leurs objectifs pédagogiques. Les personnels n’ont donc pas à se sentir tenus de se conformer à ces injonctions hiérarchiques, et ce d’autant plus qu’aucune nouvelle instruction officielle n’est parue.

PDF - 88.9 ko
STAGE Conditions de travail

SUD éducation 35 organise un stage ouvert à tous les personnels de l’académie (adhérent.e.s ou non) sur les conditions de travail dans l’Éducation nationale, sur leur dégradation depuis plusieurs années déjà et sur les souffrances qu’engendre cette dégradation : injonctions de l’institution, charge de travail, conditions matérielles, insatisfaction, stress...

L’objectif de ce stage sera donc d’amplifier la mise en place des premiers outils pour améliorer nos conditions de travail... et pas seulement !

Il se déroulera les lundi 12 et mardi 13 décembre de 9H à 12H et de 14H à 17H dans les locaux de Solidaires situés au 3 - 5 rue de Lorraine (quartier Villejean) à Rennes.

Le stage sera animé par deux mandatés fédéraux :

  • la 1re journée consistera en un tour de table sur la « souffrance au travail » suivi d’une synthèse le matin. L’après-midi s’orientera sur l’organisation du travail, les responsabilités des chefs de service, les outils pour agir au quotidien...,
  • la 2e journée sera une « mise en situation » sous forme de « théâtre-forum » (Jouer des situations en se répartissant les rôles dans chaque groupe...)

La participation à un stage est un droit. Chaque fonctionnaire peut participer à 12 journées de stage par an. La demande est à faire au plus tard un mois avant le stage, dernier délai le 12 novembre. Vous trouverez ci-joint un modèle de demande de participation à envoyer à votre chef (IEN ou chef.fe d’établissement).

PDF - 6.9 Mo
Document préparatoire

Nous ne pourrons pas dépasser les 30 participant-e-s, il est donc indispensable de nous prévenir de votre venue le plus tôt possible.

Pour nous joindre

Nos coordonnées

Vous pouvez nous joindre aux numéros suivants : 09 53 77 57 22 / 07 83 49 31 45 à l’adresse mail suivante : syndicat@sudeducation35.fr

Pour 2016 - 2017, nous assurons une permanence les vendredis au 3 rue de Lorraine (entrée par le 5, au 2e étage, métro Villejean Université). Cf plan (...)

Bulletin d’adhésion

Vous souhaitez vous syndiquer à SUD Éducation Ille-et-Vilaine.

Voici notre bulletin d’adhésion pour 2017-2018 :

PDF - 329.2 ko

Actus

Ici vous pouvez afficher le titre (avec lien) et le début du texte des articles avec le mot-clé "actus".

Et les actus défilent !


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © Sud Education 35 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11