Étonnante CAPA promotion hors-classe certifiéEs 8 juin 2012
Article mis en ligne le 22 juin 2012

par redaction-sudeduc35
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Informations sur le déroulement de la CAPA de promotion à la hors classe des certifiés de l’académie de Rennes du 8/6/2012.
Les éluEs des syndicats commencent par des déclarations pour rappeler leurs positions. Pour Sud nous rappelons que nous ne sommes pas pour la hors-classe, mais pour un déroulement de carrière au plus vite, nous demandons aussi qu’un document écrit soit systématiquement transmis aux collègues pour les informer de leurs notes et appréciations annuelles pour la hors-classe (cela concerne tout le monde à partir du 7e échelon).
Le DRH rappelle que son objectif est la prise en compte du « mérite ». Pour les collègues dont les avis évoluent à la baisse, il n’existe pas de recours possible, puisque la seule obligation prévue par les textes est la lecture des avis qui peut être demandé en CAPA, sans obligation de communication avant aux éluES. Il est toujours possible de demander au/à la chef d’établissement de revoir sa note.
Mode de calcul du barème pour la hors-classe : note administrative et pédagogique + une note sur 20 par le chef d’établissement et une note sur 30 par l’IPR + parcours de carrière (0 pts jusqu’au 9e échelon, 10e échelon 25 pts si passage au choix ou grand choix, 0 si passage à l’ancienneté, 11e échelon ancienneté = 40 pts, choix ou gd choix = 50 pts ou ancienneté + avis exceptionnel = 50 pts). Il y a aussi un avis de l’IPR et un du/de la chef d’établissement (« défavorable », « satisfaisant », « très satisfaisant », « exceptionnel »)

Les services du rectorat ont rajouté dans la liste des promuEs celles et ceux néEs avant 1er janvier 1953, dont les deux avis sont au minimum « très satisfaisant », cela concerne des collègues du 7e au 10e échelon.
Le SNES dit que la hors classe au 7e ou 8e échelon a un effet financier limité alors que pour le 11e échelon elle change vraiment les choses, qu’il s’agit de repenser la liste des personnes à rajouter !!! Notre réflexion : cela revient à considérer que celles et ceux qui partent en retraite avec les plus petits salaires ne sont plus à ça près, qu’il vaut mieux augmenter significativement la retraite de celles et ceux qui ont les meilleurs salaires.
Le recteur souhaite l’intégration d’une personne pour « services exceptionnels » : c’est la 1re fois depuis la disparition des 5% au titre du recteur, les éluEs s’opposent de manière unanime.
9 personnes nées entre janvier et juin 1953 avec 2 avis très satisfaisants sont mis sur liste complémentaire (si il y a des désistements et si les IPR sont d’accord, la liste sera classée par les IPR, on ne sait pas comment).

Le DRH annonce qu’il retire une enseignante du CNED qui arrivait dans la liste des promus par son barème, parce qu’elle est en PALD (poste adapté longue durée). Le DRH et la chef des DPE s’empêtrent en justifiant : disent que ce n’est pas contre le CNED ni contre les gens malades mais à cause de la personne, en argumentant qu’elle n’a pas les mêmes conditions de travail que les autres (pas en « présentiel ») et pas les mêmes responsabilités (poste adapté). Donc argumente par le type de poste. Finissent par remettre la décision à plus tard.
Sont retiréEs de la liste (pour faire de la place aux rajoutéES) celles et ceux qui ont 2 avis satisfaisants maximum et ne partent pas en retraite prochainement.

PDF - 505.1 ko


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © Sud Education 35 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11