SUD Educ 35 info N°24
Article mis en ligne le 27 mai 2012
dernière modification le 23 octobre 2013

par redaction-sudeduc35
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Notre lettre d’infos locale, au sommaire :

  • SARKOZY C’EST FINI ! QUE SES « RÉFORMES » DEGAGENT AUSSI !
  • NE NOUS PEILLON PAS DE MOTS ! (un plan d’urgence de 1000 postes contre les 14000 supprimés !
  • Evaluations nationales : fin du dispositif.
  • Ne collaborons pas aux stages de remise à niveau dans les lycées !
  • Déclaration de Sud education au groupe de travail sur les postes spécifiques académiques SPEA.
  • Victoire syndicale dans le 56.
  • Les GRETA vont « sortir » de l’éducation nationale, pour devenir quoi ?
  • RENDEZ-VOUS.
    PDF - 234.4 ko
    SUD Educ 35 info 24

    SARKOZY C’EST FINI ! QUE SES « RÉFORMES » DEGAGENT AUSSI !
    Le projet de réforme de l’évaluation des enseignants par le chef d’établissement sur un mode managérial a été abandonné. C’est bien !
    Mais le reste ? Il faut de toute urgence en finir avec TOUTES les « réformes » de l’Education nationale initiées ou imposées pendant le dernier quinquennat.
    IL RESTE A FAIRE DEGAGER :

DANS TOUTE L’EDUCATION NATIONALE
1. Les 12 650 suppressions de postes programmées dans l’enseignement public
à la rentrée de septembre 2012 ; les suppressions de postes prévues en septembre 2012 doivent être annulées ; les 70 000 postes supprimés en cinq ans dans le public doivent être rapidement restitués au service public ;
2. Les dispositifs qui font baisser nos salaires réels : le jour de carence institué par l’article 105 de la loi de finance , le gel des salaires, la hausse des cotisations retraites … C’est une augmentation anti-hiérarchique des salaires qu’il faut imposer !
3. Les expérimentations libérales : globalisation des horaires en langue vivante, échanges de service CM2-6°, stages passerelles, assouplissement de la carte scolaire …
4. Le livret personnel de compétence ;
5. La masterisation de la formation : La masterisation doit être abrogée et il faut rétablir dès la rentrée prochaine une véritable année de stage pour les enseignants stagiaires avec pas plus d’un tiers de l’obligation de service face aux élèves ! Par ailleurs nous revendiquons une nouvelle formation des enseignants des 1er et 2nd degrés avec le retour à un recrutement à la licence suivie de 2 années de formation ré-munérées.
6. La loi du 12 mars 2012 sur les non-titulaires qui transforme une partie des CDD
en CDI afin de mieux dualiser les statuts et déstabiliser le statut de fonctionnaire :
c’est une vraie titularisation de tous les précaires qu’il faut exiger ;

DANS LE PREMIER DEGRE
7. Les évaluations nationales ;
8. Les décrets de 2008 qui ont créé l’Aide Personnalisée, dans le but inavoué de
supprimer des milliers de postes de RASED et d’aggraver l’annualisation des obligations de services des professeurs des écoles, ce qui a désorganisé l’enseignement et les contenus ;
9. L’emploi de contractuels, qui commence à être initié ;

AU COLLEGE ET AU LYCEE
10.Le dispositif ECLAIR qui est le cheval de Troie des pire dereglementations dans
l’Education Nationale ;
11. Les obligations qui encadrent l’usage du cahier de texte numérique dans le
secondaire ;
12.La réforme Darcos des lycées généraux ;
13.La « contre-réforme » de la filière technologique : C’est un véritable plan social de l’enseignement technologique public que l’enseignement gouvernement avait programmé : sur 3 ans, c’est la moitié des enseignants de la filière STI qui seraient appelés à disparaître si cette réforme n’était pas abrogée !
14.La contre-réforme du Bac pro en 3 ans ;
15.Les projets qui généralisent l’alternance école-entreprise tel que celui qui l’étend aux 4° et 3° (le décret du 15 février 2012 ).

ET AUSSI :
16. La transformation des GRETA en GIP, imposée par la loi du 17 mai 2011 ;
17. La loi sur la Formation tout au long de la vie à l’Education Nationale, les
fermetures de CIO.
18.La LRU et toutes les mesures qui ont disloqué les universités et organisé leur mise en concurrence.
19. La loi sur la mobilité (adoptée en juillet 2009) qui prévoit qu’un fonctionnaire dont le poste est supprimé « peut être placé en disponibilité d’office ou, le cas échéant, admis à la retraite », cette disposition s’appliquant s’il « a refusé successivement trois offres d’emploi public fermes et précises correspondant à son grade et à son projet personnalisé d’évolution professionnelle, et tenant compte de sa situation de famille et de son lieu de résidence habituel »
20. La contre-réforme des retraites
Les gouvernements changent mais nos revendications demeurent ! Parce qu’il ne faut pas que « sarkommence » , Sud Education 35 appelle dès à présent à refuser collectivement de collaborer à la mise en œuvre des circulaires Chatel-Sarkozy :
évaluations nationales, Livret de compétences, cahier de texte numérique, stages de remise à niveau …
Le véritable changement dépend de nos mobilisations !



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © Sud Education 35 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11